Tu es moi à la puissance mille. J’ai un crush malsain pour toi, comme si j’avais un crush sur moi-même. Tu aimes les mêmes choses que moi, mais de façon plus intense, tu t’habille exactement comme j’aimerais avoir le courage de m’habiller, si je m’assumais. J’aurais aimé être ton amie, mais je suis tellement mauvaise pour socialiser que je suis passée tout droit. On est sorti pourtant. Tu m’as invité à aller voir le film Control avec toi, le gars qui trippais sur toi et sur qui moi je trippais (et qui est devenu mon copain plus tard). Tu as pensé à moi, je comprends toujours pas pourquoi. On a jamais eu une relation proche. On faisait notre D.E.C. ensemble, alors on parlait, évidemment, mais tu étais tellement extrême et moi tellement à ma place. Tu es la première fille que j’ai trouvée vraiment très sexy, avec qui j’aurais aimé avoir une kind of relationship. Tu es disparue après le D.E.C. par contre. Je n’ai jamais réentendu parler de toi. J’ai appelé mon fils comme toi, sans m’en rendre compte. Je m’en suis rendue compte un an plus tard et je me dis que ça doit pas être totalement un adon.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s